Editions Allia

Les Saisons indisciplinées
Puisque la vie est courte, les livres devraient être minces.

février 2013 - prix: 20 €
format : 140 x 220 mm
448 pages
ISBN: 978-2-84485-605-0 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait de "Les Saisons indisciplinées"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Les Saisons indisciplinées

Henri Roorda

"L'homme n'a jamais été capable de tenir à distance respectueuse les bêtes qui, depuis les origines, rôdent autour de sa demeure. Non seulement elles lui imposent leur contact irritant, mais elles réussissent à mettre sur lui leur empreinte. Et, de loin en loin, il constate que cet assiégeant qu'il méprise a pénétré jusqu'au coeur de la place. Hier soir, la douce Henriette avait la chair de poule ; Lucien avait la puce à l'oreille et j'avais moi-même des fourmis dans les jambes. Et pourtant, nous comparions notre sort, relativement enviable, à celui de ce pauvre Victor, qui a une araignée au plafond."
Livrés telles les nouvelles fraîches du jour, ces billets savoureux sont un rendez-vous hebdomadaire pour les amateurs de bons mots d'hier et d'aujourd'hui. Semaine après semaine, Henri Roorda jette un œil tant critique qu'amusé sur tout et principalement sur ce à quoi l'on s'attend le moins. Il est autant question de raclette que de fondue, des compagnies d'assurance que du système pileux, du droit de l'animal que de l'amour des avions et des camions, de la combustibilité de la femme que du chat de l'auteur, Flopsy, pour n'en citer que quelques-uns. Autant de prétextes à l'antiphrase, au détournement, au jeu de mots et à l'ironie. Outre un recul surprenant sur l'actualité, Henri Roorda fait preuve d'un humour sans ride.
Il sait œuvrer et manœuvrer pour que nul ne se rende compte de l'acuité de ses analyses. Il est un érudit qui se moque de la supériorité conférée par le savoir. Ses alliés : les mots, leur polysémie. Mais il les sait infidèles : ils sont indépendants, sans attache, ils se prêtent à toutes les interprétations. Une anarchie maîtrisée, un style à la Vialatte ou à la Desproges, un "pessimisme gai", telles sont les chroniques indisciplinées du Professeur Roorda.
Édition établie par Gilles Losseroy.

Les ressorts de l'ordinaire

La vie à la merci de la plume

  • Je ne suis pas un critique.

    Sur James Joyce

  • La mélancolie viennoise n'existe plus : c'est là désormais l'objet de sa mélancolie.

    Amorbach

  • Je n'ai plus peur de l'avenir depuis que j'ai caché dans les ressorts de mon lit un revolver chargé.

    Mon suicide