Editions Allia

Mensonge et maladie mentale
Le mensonge est par rapport à la névrose ce que la névrose est par rapport à la psychose.

août 1995 - prix: 6,50 €
format : 100 x 170 mm
48 pages
ISBN: 979-10-304-0438-8


Inventaire de la collection
Extrait de "Mensonge et maladie mentale"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Mensonge et maladie mentale

Joseph Gabel

“Une personne délirante – disons plutôt pour être précis : “pré-délirante” – se promène dans la rue. Elle rencontre coup sur coup deux personnes vêtues de noir. Elle en conclut que ses ennemis en veulent à son existence et elle voit dans cette rencontre le signe destiné à lui faire comprendre l’imminence de sa fin. Il y a dans sa démarche une certaine logique, mais cette logique est radicalement faussée par le fait qu’elle considère son Moi comme le centre de l’univers. La logique du malade mental est donc une logique qui fonctionne dans le vide.”
Joseph Gabel étudie dans cet essai la signification psychopathologique du mensonge. Il définit la maladie mentale par quatre traits essentiels – esseulement, perte de liberté, absence de rencontre et de valeurs – dont il montre qu’ils sont également caractéristiques du menteur. Il élabore également, par rapport à la question de la solitude, une analyse très fine de ce qui distingue l’égocentrisme de l’égoïsme : le premier est un phénomène logique et ontologique, par lequel la personne se croit le centre du monde, quand le second est un phénomène moral. L’égoïste ne se préoccupe que de ses propres intérêts quand l’égocentrique est davantage affecté de maladie mentale.
Aux yeux de l’auteur, la recherche de la vérité n’est pas une activité de luxe, mais une dimension essentielle de notre santé et de notre humanité.

Mécanique du mensonge