Editions Allia

Tchernobyl, une catastrophe

Bella & Roger Belbéoch

“Pour les responsables français l’essentiel était de minimiser l’impact de l’accident. Le territoire français devait à tout prix être protégé des retombées radioactives. Le communiqué de presse du 6 mai 1986 du ministère de l’Agriculture indique : ‘Le territoire français, en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de la centrale de Tchernobyl. ’Quand la distance ne fut plus suffisante, c’est un anticyclone providentiel qui protégea la France et bloqua le nuage radioactif aux frontières. Les communiqués quotidiens du SCPRI sont intéressants à suivre : la situation est tout à fait normale et, au bout de quelques jours, redevient normale sans avoir traversé de phase anormale.”
Sept ans après la catastrophe de Tchernobyl, les physiciens Bella et Roger Belbéoch ont publié ce bilan, aussi accablant par l’ampleur du nombre de victimes (passées et futures) qu’il révèle, que par sa description impitoyable de la désinformation organisée par les gouvernements pour minimiser la gravité de la catastrophe.
Épuisé.