Editions Allia

Étendard déployé des vrais niveleurs (L’)
Il est évident que cette propriété privée constitue la malédiction même

avril 2007 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
64 pages
ISBN: 978-2-84485-243-4


Extrait de l'Étendard déployé des vrais niveleurs
Inventaire de la collection

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Étendard déployé des vrais niveleurs (L’)

Gerrard Winstanley

“Par la force de la raison, de la loi de droiture qui réside en nous, nous entreprendrons de soulager la création de cette servitude sous laquelle elle gémit : la propriété privée.”
Le dimanche 1er avril 1649, un petit groupe d’individus visiblement fort pauvres prend illégalement possession des friches d’une colline dans le Surrey. Ils entendent faire de cette action le point de départ d’une vaste opération de réappropriation collective des terres d’Angleterre, et mettre en œuvre l’abolition complète de la propriété privée. C’est le début du mouvement des Diggers, qui se surnommaient “les vrais niveleurs”, et dont Gerrard Winstanley était le chef de file. De lui, on sait peu de choses. Il fut baptisé dans le Lancashire en 1609, il partit pour Londres en 1640 et y exerça la profession de marchand de drapier, avant de voir son activité ruinée par la guerre civile qui ravageait l’Angleterre. Sa tentative d’instaurer une communauté égalitaire et fraternelle, qui aurait vu la stricte application des principes bibliques, ne dura qu’un an, victime de la réaction des propriétaires terriens. Mais il reste de ce magnifique dessein le manifeste que Winstanley a laissé, L’Étendard déployé des vrais niveleurs, un texte fondateur du communisme libertaire.
Traduit de l’anglais par Benjamin Fau.

Des livres et des armes

La foi révolutionnaire

Révolution permanente

Déconstruire le capitalisme

  • Il importe, en revanche, de descendre des prémisses vers leurs conséquences éblouissantes.

    La Révolution libérale

  • Avec la proximité du bonheur s'accroît le désir ardent de le posséder.

    Psychologie de l'argent

  • La génération actuelle se défausse sur la suivante du fardeau qu'elle devrait porter elle-même.

    La Bourse