Editions Allia

Avec Giacometti
Me dévisageant fixement, il marmonna sur le ton de la colère : "Vous me terrorisez."

novembre 2014 - prix: 20 €
format : 170 x 220 mm
224 pages
ISBN: 978-2-84485-922-8


Extrait de "Avec Giacometti"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Avec Giacometti

Yanaihara Isaku

J'avais commencé à poser avec l'idée frivole que ce serait un joli souvenir d'avoir mon portrait peint par Giacometti, et à mesure que se succédaient les journées passées avec lui je commençais enfin à comprendre dans quelle expérience fantastique je m'étais engagé : de toute ma vie, je n'avais jamais eu d'expérience aussi précieuse et n'en aurais sans doute jamais plus. J'y avais appris non seulement ce qu'est le travail d'un véritable artiste, mais aussi ce qu'est la véritable liberté humaine. Je découvrais dans le réel une profondeur et une étendue que je ne soupçonnais pas avant, la vérité que j'avais recherchée à l'intérieur de la philosophie ou de l'art m'apparaissait maintenant avec une immédiateté frappante.
Isaku Yanaihara livre dans ce volume le témoignage exceptionnel de son expérience de modèle auprès d’un des plus grands peintres et sculpteurs du XXe siècle, Alberto Giacometti. Dès septembre 1956, date de la première séance de pose, il se verra obligé de repousserson retour au Japon pour assouvir le désir du maître, soudain confronté devant ce visage lisse et impassible, à une difficulté nouvelle. Lui dont le visage incarne pour Giacometti l'énigme même, celle d'un visage impénétrable, dont l'artiste peine à dégager une structure intérieure, relate avec humour l'entêtement de l'artiste à vouloir à tout prix réussir à dessiner son nez. Giacometti souhaite une guerre, une grève d'Air France, tout plutôt que de le laisser partir. C'est la première fois que Giacometti choisit pour modèle une personne autre que ses proches. Et c'est une lutte nouvelle pour lui, qui confesse : "Il me semblait que j'avais fait quelques progrès
jusqu'à ce que je commence à travailler avec Yanaihara. C'était en 1956 ; depuis ce moment-là, tout alla de mal en pis." Depuis lors, tous les étés, Yanaihara reviendra à Paris poser pour Giacometti. 228 après-midi, parfois prolongés jusque tard le soir. À la fin de chaque séance, il note tout, confie ses impressions de modèle et rapporte les propos de l'artiste. L'ouvrage, qui contient non seulement le compte-rendu de ces séances mais aussi un journal, montre la continuité d'un dialogue, d'un face à face, d'une liaison intime de l'artiste et de son modèle.
Traduit du japonais par Véronique Perrin
Ouvrage illustré

Les vertus de l'amitié

Au cœur des processus

Plaidoyers en faveur de l'art