Editions Allia

Farcissures
Car l'ordure est contagieuse.

août 2012 - prix: 6,20 €
format : 100 x 170 mm
80 pages
ISBN: 978-2-84485-573-2 Existe aussi au format PDF


Extrait de Farcissures

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Farcissures

François Tison

"Les poubelles de la ville sont toujours pleines. À toute heure du jour et de la nuit, été comme hiver, ne semble soumise à variation que leur puanteur, leur volume est constant. Leur composition, je donnerais cher pour savoir s'il en est de même au lendemain des fêtes ou dans la saison creuse. Elles dégorgent sans cesse une matière encore distincte de papier alimentaire, de restes de déjeuner, de couches sales, de journaux lus d'un œil, de tasses de carton, de bouteilles, d'emballages et de reflets que j'aime mieux ne pas supposer, à commencer par ceux des profonds conteneurs arrosés, chaque soir ouvrable, d'eau de Javel ou de mégots, pour les rendre impropres à la consommation de l'insolvable qui ne manquerait pas d'en tirer profit, comme il est d'usage aux portes de service des grands magasins."
De l'aveu même de son auteur, "on ne manquera pas de condamner cet exposé pour le mauvais goût de son sujet". Toutes sortes de déchets, tout ce que les hommes peuvent laisser derrière eux, dans leurs poubelles, leurs toilettes, jusqu'à leurs dépouilles submergent soudain le lecteur.
Partisan de l'ordre, le narrateur se félicite de l'hygiénisme de notre société mais concède qu'il devrait être l'œuvre de l'individu et non de la collectivité. En effet, ce que l'on déverse dans une pissotière est une part de soi-même, son bien propre. La satisfaction première du narrateur se transforme en une défense de l'ordure, que chacun devrait cultiver comme son jardin. Ce qui revient à ramener les marges au centre.
De part en part ironique, sinon satirique et politique, le texte lui-même produit dans ses notes de bas de pages ou son index autant de déchets, dans des lignes labyrinthiques et organiques. L'espace littéraire devient ludique, mais il s'agit de s'y salir. Véritable fête de la dépense gargantuesque, Farcissures est un encouragement salutaire à la transgression des interdits et à la subversion de la règle, de toute règle.

La tentation de l'impur

Bilan en forme de bombe

Description des mondes atones

  • Le signal lumineux est allumé, monsieur ! Monsieur ? Là, vous voyez, le signal lumineux est allumé !

    easyJet

  • C'est devenu difficile de faire n'importe quoi.

    Somaland

  • Y'en a vraiment qui sont jamais contents.

    Contre Télérama

Mystère de la matière et des substances