Editions Allia

Les Bouteilles se couchent

Patrick Straram

“Il entra dans le bistrot de la rue du Four, l’éternel bistrot. Assis sur les tabourets en fer rouge, devant le comptoir humide, c’étaient les mêmes que tout à l’heure, que cet après midi, que d’habitude... Guy restait tranquille, dans son coin, là depuis toujours, attendant de se saouler pour raccourcir la nuit, jouant on ne savait quel amour avec une petite fille venue comme exprès de sa famille pour entourer de ses bras encore vierges le visage calme et maigre de son Guy.”
Depuis la publication du témoignage de Jean-Michel Mension, La Tribu, on connaît mieux la préhistoire de l’aventure situationniste, en particulier la période 1952-1953 au cours de laquelle Debord et ses camarades lettristes se retrouvaient dans un bistrot de la rue du Four, Chez Moineau. Mais hormis les photos désormais célèbres d’Ed van der Elsken, on dispose de peu de documents d’époque susceptibles d’évoquer l’atmosphère de ce point de ralliement de la bohème artistique et de la jeunesse délinquante de Saint-Germain-des-Prés. Dans sa correspondance, Debord cite parfois le roman où l’un des membres du groupe, Patrick Straram, avait mis en scène toute la petite tribu des “Moineaux” ; mais il n’en subsistait que le titre : Les Bouteilles se couchent. On croyait le texte perdu, détruit par son auteur peu après son départ pour le Canada en 1954 : dans les années 1960-70, Straram, devenu une figure de la contre-culture au Québec, avait tourné la page lettriste. En réalité, Straram n’avait pas détruit son texte. Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné en ont retrouvé les manuscrits épars à la Bibliothèque nationale du Québec et proposent ici une reconstruction de ce récit où apparaissent Guy Debord, Michèle Bernstein, Jean-Michel Mension, Ivan Chtcheglov, Jean-Claude Guilbert et bien d’autres. L’écriture de Straram, très influencée par le jazz, se cherche encore :mais ce petit récit vaut par ses portraits, par la vivacité de ses dialogues, et par la fantaisie d’une intrigue inspirée de Jarry où le bistrotMoineau devient un navire à la dérive dans le Quartier Latin !
Édition établie par Jean-Marie Apostolidès et Boris Donné.

Au cœur de l'événement

Les vertus de l'amitié