Editions Allia

Bayamus
Le premier et le seul spécimen connu de l'Homo tripède.

mai 2017 - prix: 10 €
format : 115 x 185 mm
128 pages
ISBN: 979-10-304-0527-9 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extrait de ''Bayamus''

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Bayamus

Stefan Themerson

''Il avait effectivement trois jambes. Une jambe gauche, une jambe droite, et une jambe médiane. Sa jambe médiane était une jambe ordinaire avec la très légère différence qu’elle était parfaitement symétrique. Je ne la voyais pas nue, mais les deux côtés de la chaussure noire qu’il portait montraient une telle correspondance qu’ils donnaient l’impression d’un pied magnifique composé de cinq orteils, un gros au milieu et des petits de chaque côté. Cette jambe centrale servait de support à Bayamus quand il se tenait debout, et servait à progresser, comme ses deux autres jambes. Parfois, il repliait ses genoux gauche et droit et se tenait sur sa jambe médiane, s’apprêtant à faire un discours. Parfois, il se propulsait soudain dans les airs avec son pied central, et puis atterrissait sur le gauche et le droit. Parfois, quand il voulait m’emboîter le pas, il repliait son genou médian, et marchait sur les pieds gauche et droit.''
Voici Bayamus, le mutant qui désirait créer et propager une nouvelle espèce. Sur ses trois jambes, dont l’une est équipée d’un patin à roulettes, il se lance dans une aventure qui le mènera dans un Londres fantastique, vers le Théâtre de la Poésie Sémantique. Il croisera des prostituées sémanticiennes, des monstres amateurs de poésie en vers, une femme à sept doigts ou encore des policiers rubiconds adeptes de la traduction instantanée.
Avec ce roman à la fois philosophique et parodique, Stefan Themerson se joue des mots, de ses personnages mais aussi des lecteurs, qu’il malmène et distord. Ce livre culte, précurseur des jeux sur le langage de Georges Perec, de Raymond Queneau et de l’Oulipo, était épuisé depuis plus de vingt ans.
Imprégné d’humour et d’absurde, il livre sans en avoir l’air une leçon sur les rouages de la logique formelle et de la linguistique... À en perdre son latin !
Traduit par Gérard-Georges Lemaire.
Édition illustrée de dessins de Franciszka Themerson.