Editions Allia

Le Monde doit être romantisé

Novalis

“Le monde doit être romantisé. C’est ainsi que l’on retrouvera le sens originel. Cette opération est encore totalement inconnue. Lorsque je donne à l’ordinaire un sens élevé, au commun un aspect mystérieux, au connu la dignité de l’inconnu, au fini l’apparence de l’infini, alors je les romantise.”
L’œuvre théorique de Novalis se présente sous la forme d’un magma en fusion de fragments bizarres et de propositions souvent aberrantes. Jamais là où on l’attend, il ne cesse de brouiller les pistes. Sa folie est de vouloir tout penser, jusqu’au détail le plus insignifiant, son audace est de chercher à “tirer de la vie de toute chose”. Composé autour de la question esthétique et des rapports entre poésie et philosophie, ce volume inédit en français constitue la carte d’un univers mental en perpétuelle effervescence, traversé de fulgurantes intuitions.
Traduit de l'allemand et présenté par Olivier Schefer.

Sous les traits de Nietzsche

Changement de paradigme

  • Le signal lumineux est allumé, monsieur ! Monsieur ? Là, vous voyez, le signal lumineux est allumé !

    easyJet

  • Ce qui devait amener le salut s'est révélé être ce qui condamne.

    Traité anti-sentimental

  • Il s'agit d'enseigner au peintre la manière dont il peut imiter par la main ce qu'il aura conçu par l'esprit.

    De pictura

Sur un rythme dionysiaque