Editions Allia

Les Nouvelles Métropoles du désir
Le cercle est vicieux, mais le vice est roi.

août 2016 - prix: 7 €
format : 100 x 170 mm
80 pages
ISBN: 979-10-304-0419-7


Extrait de "Les Nouvelles Métropoles du désir"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Les Nouvelles Métropoles du désir

Éric Chauvier

“Kate, aux grands yeux dessinés, à la beauté écrasante de grâce et de sophistication et Lana, à la moue boudeuse et enchanteresse, ne font pas à proprement parler des jaloux, encore moins des envieux, mais des fantômes, des délinquants et des assassins, tous épouvantés et meurtris par tant de distance.”
Dans la ville natale de l’auteur, trois adolescentes agressent un homme, ou plutôt un type, représentant caractéristique d’une classe d’êtres fashion. Témoin de ce lynchage, Éric Chauvier vient au secours de l’homme mais, déjà, les silhouettes des jeunes filles se sont éclipsées. La victime décline toute aide puis se dirige vers un bar, le bien-nommé Dark Rihanna, “bar-club très tendance”, avaient décrit les journaux au moment de son ouverture. Le narrateur la suit, pénètre à son tour dans ce temple mondialisé – décoration new-yorkaise, murs de briques vertes, plafonniers industriels, le tout orné de reproductions d’œuvres de Basquiat et de Keith Haring, de photographies de William Burroughs ou de Jack Kerouac. La clientèle du bar compose une collection de types : du “gentleman farmer hyperurbain” à la jeune femme un peu queer en passant par une fausse Patti Smith et une Debbie Harry plus réussie. Étranger dans la ville qui l'a vu grandir, l'anthropologue tente de saisir ce qu'il voit sans parvenir à en être lui-même acteur. Comment dans ces conditions devenir l'"observateur participant" prôné par l'ethnologie moderne ? Chauvier souhaiterait commander une bière. Ce qui semble peine perdue, tant les codes du lieu lui échappent.
Devant le jeu de références remâchées qui s'étalent sous ses yeux, de Booba à Rihanna, Éric Chauvier explore avec une ironie pour le moins radicale les failles des représentations, la terreur tapie ou calfeutrée de ces nouvelles métropoles du désir. Parviendra-t-il à consommer ? Dans son non-genre, ce livre est une merveille.

Obscur objet du désir

Syndromes de la jeunesse

  • Si ma tristesse est une chemise, je ne la remets pas.

    Milo

  • J'aimerais tant te jeter mon cœur à la figure.

    Pâle Sang bleu

  • Je n'ai qu'un seul confident, le silence de la nuit ; et pourquoi est-il mon confident ? Parce qu'il se tait.

    Diapsalmata

Philosophie du déclin