Editions Allia

Antonin Artaud

Comédien (il apparaît dans La Passion de Jeanne d’Arc de Dreyer ou dans Napoléon Bonaparte d’Abel Gance), Antonin Artaud (1896-1948) fera des forces incontrôlables imputables aux troubles nerveux dont il est affecté le ferment même de son œuvre ; elles sous-tendent L’Ombilic des limbes (1925), Le Pèse-nerfs (1927) ou encore L’Art et la mort (1929). Ne pouvant s’en délivrer, Artaud cultivera toute sa vie un sentiment de révolte, qui le conduit à adhérer brièvement au mouvement surréaliste vers 1925. Il a aussi imaginé de nouvelles formes de représentations théâtrales, conceptions exposées dans un volume de textes, Le Théâtre et son double (1938).

1 livre