Editions Allia

Des forces étranges
C'est de la substance cérébrale !

mai 2016 - prix: 7,50 €
format : 100 x 170 mm
128 pages
ISBN: 979-10-304-0140-0


Extrait de "Des forces étranges"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Des forces étranges

Leopoldo Lugones

"Je me réveillai baigné de sueur, les yeux troubles, la gorge desséchée. J'entendais au-dehors tomber la pluie. Avec l'intention de chercher quelque chose, je m'appuyai contre la paroi et sentis, à travers mon corps, la peur se diffuser tel un coup de fouet ou un frisson de fièvre. Le mur était chaud et parcouru par une vibration sourde. Je n'eus presque pas besoin d'ouvrir la fenêtre pour comprendre ce qui se passait."
Inclassable, ce recueil de contes côtoie le genre fantastique, frôle la science-fiction, enfin ajoute un grain de folie à ce qu'il faut de science. Là où l'irrationnel anticipe sur la logique, là où l'avancée de la science a depuis donné raison aux élucubrations les plus insensées. L'on peut légitimement s'attendre à ce que tout se produise bien un jour, si on est un tant soit peu poète. Qu'une pluie de cuivre s'abatte sur terre, semant la mort. Ou que des corps solides se dissolvent au moyen de la vibration sonore. Ou encore qu'un singe finisse par bredouiller quelques mots. Lugones parvient à trouver cet équilibre délicat où le merveilleux s'ancre dans la réalité pour mieux prendre son envol. Dans ce joyau littéraire composé très tôt, dès l'âge de 24 ans mais sur huit années, toutes les muses se côtoient. Chaque image poétique s'appuie sur la culture immense de l’auteur, à la fois scientifique, mythologique et biblique. Devenez habitant de Gomorrhe, statue de sel ou Hercule, faites vibrer votre âme de poète.
Traduit de l’espagnol (Argentine) par Samuel Monsalve

Inquiétante étrangeté

La voie de l'absurde

Au-delà de la raison

  • Chacun sait en effet que la signification des injures ne tient pas tant à leur contenu qu’à leur usage.

    De la bêtise

  • Ce sont des chercheurs, alors ils cherchent... et souvent ils trouvent. Alexandre plus que les autres.

    Algèbre

  • On trouve parmi les crétins beaucoup de muets et qui pourtant ne sont pas sourds.

    Victor de l’Aveyron