Editions Allia

Stéréoscopie
J'ai découvert le pouvoir stupéfiant d'autrui.

septembre 2013 - prix: 9,20 €
format : 115 x 185 mm
144 pages
ISBN: 978-2-84485-693-7 Existe aussi aux formats ePub et PDF


Extait de "Stéréoscopie"

Où trouver ce livre
Livres du même auteur
Ajouter à mon parcours

Stéréoscopie

Marina de Van

"Dans cette ivresse du 21, j'écris à Michael, en réponse à son sms qui répond à ma propre prise de nouvelle, la veille. Dans mon anxiété à le lire, son manque de rapidité à me répondre m'a dévastée, trahissant un état de dépendance. Dans la circonstance de mon adresse à un autre médecin, cette fragilité prend la forme d'un facteur aggravant et menaçant pour mon équilibre précaire. Je dis à Michael que je n'ai pu affronter la douleur de son bref silence, le désaveu peut-être du jeu amorcé, et que je me suis enivrée. Furieux, Michael me déclare que je ne dois plus fauter, que je ne serai punie que lorsque je ferai tout très bien, que l'octroi de ses faveurs sadiques, sexuelles, ne s'adressera qu'à une esclave parfaite, abstinente et industrieuse, comme il l'a ordonné. Je lui demande pardon."
Encadrée par Sophie Marceau et Monica Bellucci, Marina de Van monte les marches du festival de Cannes. Elle a auparavant ingurgité Valium, Xanax et Efferalgan, ainsi que du champagne. Son film est en compétition, long-métrage qu'elle n'a pu achever selon son désir, faute de budget. Pétrie d’angoisse, elle se réfugie dans tout ce qui procure des addictions fortes. Son entourage la persuade toutefois d'entamer une cure de désintoxication. Alors qu'elle lutte contre la paranoïa, la démence, les troubles neurologiques, elle tisse des liens profonds, et parfois troubles, avec deux thérapeutes, Morgan, objet de ses fantasmes érotiques, et Hector, dont elle imagine, dans un état de délire, les funérailles. Il y a aussi Léa, psychiatre. Ces trois médecins correspondent aux trois personnalités qui composent son être. Elle enchaîne périodes de sobriété et rechutes, tout en consommant de la cocaïne, autre addiction aux côtés de l'alcool et des médicaments. Or, l'étroitesse des relations qu'elle noue avec le corps médical engendre une nouvelle dépendance… L'observation clinique des attirances corporelles et psychiques, l'introspection dans les sinuosités de l'accoutumance font de cet ouvrage un témoignage émouvant sur les rapports d'asservissement et de domination. Un récit autobiographique d'une lucidité étrange, qui flirte avec les frontières du fantastique.

La vie à la merci de la plume

Le poème de la destruction

La fiction à l'ombre du réel

  • On a beau vouloir démonter les rouages de l'horloge du génie, il reste toujours un "quid" irrationnel.

    Stendhal

  • Rodrigo Rosenberg avait démocratisé l'art du meurtre politique

    Chronique d'un meurtre annoncé

  • Ce sont des chercheurs, alors ils cherchent... et souvent ils trouvent. Alexandre plus que les autres.

    Algèbre

Expérience des limites du corps

L'Écriture de l'intime

La tentation de l'impur