Editions Allia

La Fin du voyage

Pierre Auriol

"Au temps de Cook, l'art de naviguer va s'émanciper progressivement des contraintes qui le régissaient. La carte de la terre va bientôt se substituer à la terre même, s'imprimer dans son écorce…"
Dans cet essai exempt de toute pesanteur universitaire, Pierre Auriol, se fondant sur le récit des explorations menées par le capitaine Cook au XVIIIe siècle, développe une suite de réflexions autour du thème du voyage : les caractéristiques des récits de marins, les conditions de vie à bord des navires, les rapports avec les populations autochtones. Avec une érudition variée, l’auteur s’appuie aussi bien sur les textes des philosophes que sur ceux des anthropologues, voyageurs ou romanciers. L’ouvrage constitue donc une histoire des voyages d’exploration, qui sont toujours, au bout du compte, des voyages de colonisation. C’est aussi l’histoire du rétrécissement du monde, de la disparition de l’inconnu, et du début de l’uniformisation de la planète, aujourd’hui presque totalement achevée. Bref, du voyage impossible.